Jack et la grande aventure du Cochon de Noël – J.K. Rowling

Jack est très attaché à son cochon en peluche de petit garçon. Ils ont tout vécu ensemble, les bons comme les mauvais moments. Jusqu’à cette veille de Noël où arrive la catastrophe : le cochon est perdu ! Mais la nuit de Noël n’est pas une nuit comme les autres : c’est celle des miracles et des causes perdues, où même les jouets peuvent prendre vie. Alors, Jack et le Cochon de Noël – une peluche de remplacement un peu agaçante – embarquent pour une aventure magique et périlleuse au pays des Choses perdues.

Jusqu’où iront-ils pour sauver le meilleur ami que Jack ait jamais eu ?

Je ne pensais pas retrouver J.K. Rowling aussi rapidement avec un livre jeunesse après la sortie de L’Ickabog sorti il y a à peine 1 an 🙂 Je ne me suis pas jetée dessus à sa sortie comme j’ai pu le faire avec les 3 derniers tomes d’Harry Potter mais j’ai néanmoins rapidement craqué et le roman s’est sournoisement glissé sur ma Kobo 🤭 Une nouvelle fois, il s’agit d’une histoire ressortie des cartons grâce ou à cause (rayer mention inutile) de la pandémie actuelle. J.K. Rowling avait toujours voulu écrire un conte de Noël et la première ébauche date de 2012, elle s’est inspirée du cochon que son fils possédait quand il était bébé, et elle a complété l’écriture en 2020. J.K. Rowling possède un sacré talent de conteuse que j’ai trouvé encore plus marqué dans ce roman, il semblerait qu’elle a écrit le roman en gardant à l’esprit la lecture à voix haute. Et effectivement, la construction du roman est parfaite pour une lecture à voix haute, genre l’histoire du soir avant le coucher 😀

Jack et la grande aventure du cochon de Noël est LA lecture jeunesse parfaite pour ce mois de Décembre, autant pour les grands que pour les moins grands 😆 Je trouve juste un peu dommage que Gallimard l’ai sorti au mois d’Octobre, c’était peut-être un petit peu trop tôt, à mon humble avis.

Je dois tout de même faire un aveu, je n’étais pas hyper convaincu quand j’ai commencé ma lecture, le titre n’allait-il pas être trop enfantin pour moi ? Le livre débute par quelques chapitres qui permettent de mettre en place la relation que Jack a développé avec son doudou Lo Cochon, ils sont inséparables… Lo Cochon est le confident de Jack, ce dernier lui partage sa joie, sa tristesse qu’il peut ressentir. Lo Cochon lui permet de mieux surmonter les épreuves qu’il va devoir traverser. J’avoue tout !!! Je n’ai jamais eu de doudou 😁 Il m’arrive effectivement de ne pas comprendre le lien que peuvent tisser les enfants avec une peluche toute peluchée et malodorante 🤣 J.K. Rowling aborde dans ce début de roman des thèmes très actuels auxquels un certain nombre d’enfants peuvent être confrontés. Cette première partie plante le décor mais elle est peut-être un peu trop longue, l’histoire démarre vraiment quand Jack perd Lo Cochon de façon dramatique. La catastrophe !!! Tout le monde essaie de consoler Jack mais il reste inconsolable jusqu’à ce qu’une peluche lui propose une solution dangereuse pour retrouver son doudou adoré. Car à Noël, tout est possible ☺ Par contre, j’ai longtemps trouvé Jack un poil insupportable ascendant capricieux même si il reste un enfant blessé par la perte de son doudou, j’ai eu du mal à m’attacher à lui.

Jack se retrouve propulsé au pays des choses perdues, qui sans surprise est un endroit où se retrouve tous les objets perdus par les humains… Et c’est là, que le talent de J.K. Rowling se déploie… Point d’univers féérique !!! C’est un pays sinistre, tenu d’une main de fer par un dictateur et ses sombres sbires où les objets sont classés en fonction de l’importance qu’ils ont pour leur propriétaires. Et gare aux objets qui ne respecteraient pas les lois, car c’est la mort qui les attend. A partir de ce moment, je trouve qu’il y deux niveaux de lectures, un pour les enfants et un pour les adultes.

Les objets « humanisés » sont pour la plupart touchants à leur façon, d’autres sont carrément tête à claques. Ils ont tout leur caractère et leur objectif. J’ai trouvé que cette ribambelles d’objets perdus faisait réfléchir à notre consommation et à comment nous traitons les objets que nous achetons. Le petit message écologique du roman. Mais il n’y pas que les objets qui peuvent se retrouver au pays des choses perdues, et là, je dois avouer que j’ai été un peu surprise. Après, je ne suis pas sûre que le concept parle aux jeunes enfants qui doivent passer à côté du message mais j’ai aimé que J.K. Rowling s’intéresse également aux émotions que l’on peut perdre. Que se passe-t-il quand on perd son ambition, son bonheur, son optimiste ? Perdre ses mauvaises habitudes est un peu moins dérangeant 😂

Comme à son habitude, J.K. Rowling offre un univers riche, fantastique et inventif. Hyper détaillé et hyper travaillé, elle n’a rien laissé au hasard dans la construction de son monde des choses perdues, et je salue l’excellente traduction de Mr Jean-François Ménard qui a dû bien se creuser les méninges… « Zutcéouça » comme nom de ville pour les objets importants qu’il faut tout de même retrouver à un moment est très bien trouvé, ça m’a fait rire. Une imagination sans limite de J.K. Rowling et une traduction d’enfer.

Je pourrais trouver la fin « facile » vu toutes les aventures que Jack à dû traverser, elle reste logique et dans le plus pur esprit de Noël. Mais je note, un rebondissement totalement inattendu que je n’avais pas vu venir, une vraie bonne surprise dans la trame scénaristique que j’ai tout particulièrement aimé.

Sous couvert d’un conte de Noël magiquement illustré par Jim Field, J.K. Rowling aborde beaucoup de thèmes tels que la séparation, la famille, la mort ou encore l’écologie. Une double lecture adultes/enfants 🙂 Une vraie bonne surprise, une lecture à partager en famille, le soir sous un plaid 😀

Une chose est sûre, quand vous refermerez le roman, vous ferez bien plus attention à vos objets qui trainent un peu partout dans la maison 😆

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s