Premières lignes #02

Cela fait un moment que je vois passer ce RDV sans oser le reprendre, alors j’ose 😆 Initié par Ma lecturothèque, le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir des romans 🙂

Moi, c’est Jade Beaumont, vingt-six ans, les cheveux bruns en broussaille retenus par un fichu et les yeux noisette qui larmoient à force de fixer la route. J’ai conduit toute la journée pour venir jusqu’ici, dans ce village niché en contrebas d’une falaise. Sans les indications fournies par le notaire, je ne l’aurais jamais trouvé. Foisic ne figure sur aucune carte. Et encore moins sur mon GPS.
« Quelque part en Bretagne, entre Quimper et Vannes », pouvait-on lire sur le testament de ma grand-tante Aglaé. Merci pour les détails, je n’en demandais pas tant !
Aglaé Bissel est morte il y a trois mois – apparemment de sa belle mort car dans son sommeil, une chance pour elle ! – et m’a légué un manoir dont je ne soupçonnais pas l’existence. Qui aurait cru que la sœur de ma grand-mère maternelle se souviendrait de moi ? Et surtout qu’elle me valoriserait par rapport aux autres membres de la famille ?

Le curieux manoir de tante Aglaé – Ena Fitzbel

Jade, vingt-six ans, hérite d’un manoir à Foisic, en Bretagne, un lieu qui ne figure sur aucune carte. Étrange… D’ailleurs, pourquoi sa grand-tante Aglaé, qu’elle n’a pas connue, lui a-t-elle légué son bien ? Quoi qu’il en soit, il est hors de question pour une Parisienne pure souche de s’installer dans un bled paumé ! Jade a une idée précise en tête : retaper la bâtisse en quelques semaines, puis la vendre et faire ainsi une jolie plus-value. Mais son arrivée dans le village fait fourcher les langues des curieux. Pour couronner le tout, un agent immobilier véreux lorgne Les Ibis, qu’il veut à tout prix racheter… Tandis que Jade explore les différentes pièces du manoir, dont certaines sont fermées à clé et recèlent mille et un mystères, elle découvre dans le grenier une multitude d’objets antiques. Et pour cause : Aglaé était égyptologue ! En prime, la grand-tante s’est amusée à disséminer des indices à droite à gauche, qui mènent à un énigmatique trésor datant du règne de Louis XV. Aidée d’Alban, l’instituteur du village, de Corentin, un enfant surdoué, et de son fidèle teckel Rimbaud, Jade tente de percer le mystère…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s