Les Wilde – Tome 7 – La provocatrice – Eloisa James

Très attaché au respect des convenances, Thaddeus Shaw est choqué par le comportement de lady Joan Wilde. Puisqu’on la soupçonne d’être une bâtarde, elle a décidé de ne plus se soucier de sa réputation. Passionnée de théâtre, elle veut même monter sur scène habillée en homme ! Lorsque Thaddeus apprend qu’elle compte rejoindre une troupe de comédiens ambulants, son sang ne fait qu’un tour. Impossible de la laisser se déshonorer. Il lui propose un marché : il assurera sa protection lors d’une unique représentation, puis elle épousera le gentleman qu’il lui désignera. Qui, du rabat-joie ou de l’intrépide, aura le dernier mot ?

Eloisa James fait partie des premières autrices que j’ai lu quand je suis retombée dans la marmite de la romance historique avec sa série Il était une fois que j’avais apprécié même si les tomes sont assez inégaux. J’ai commencé la lecture des Wilde en décembre 2021 mais je n’ai pas pris le temps de chroniquer les tomes 😅 Je voulais faire un article global et puis j’ai oublié 🙆‍♀️ En fait, j’avais la flemme mais il faut pas le dire trop fort 😁

Cette romance met en lumière la sixième enfant du duc de Lindow, Joan Wilde, qui est une héroïne qui se fiche littéralement de ce que les gens pensent d’elle et elle agit de façon provocante, histoire de donner raison aux mauvaises langues, elle n’a pas peur des esclandres. Il faut avouer que la naissance de Joan est teinté d’un énorme scandale puisque toute la société est au courant qu’elle n’est pas la fille naturelle du duc mais de l’amant de la deuxième duchesse. Joan a donc grandi avec tout le monde qui chuchotait dans son dos et elle a rapidement appris à faire fi des commérages. Donc, vu le tempérament de feu de Joan, il fallait lui un prétendant très stoïque. Et c’est à Thaddeus que revient le rôle, c’est un ami des frères de Joan et il a déjà beaucoup de temps à Lindow Castle. Il a des idées très arrêtées sur le comportement d’une jeune fille et il a surtout une idée très précise des qualités que devra posséder sa future duchesse… Et il est claire que Joan ne rentre absolument dans les cases. Alors quand il apprend que Joan doit jouer le prince Hamlet dans la pièce du même nom de Shakespeare et qu’elle doit s’habiller en homme, son sang ne fait qu’un tour.

J’ai choisi Hamlet parce qu’il y a tout dans cette pièce : tragédie, mort, rebondissements, spectres, amour et désespoir, illusions et faux-semblants. Pas beaucoup de comédie, certes, mais ce soir je n’ai pas pu résister.

La relation entre Joan et Thaddeus est plutôt hostile au début, Joan provoque scandale sur scandale et Thaddeus considère Joan quasiment impossible à marier à cause de sa naissance, et même si elle est officiellement la fille du duc de Lindow. L’évolution de la romance est des plus classiques, les deux héros ne s’entendent pas, s’ignorer royalement ou se lance des piques. Il faudra l’arrivée d’une vieille tante acariâtre option Tatie Danielle… Mon dieu, lady Bumtrinket est juste splendide de méchanceté, elle balance son venin en mode : « Je m’en fiche, je suis vieille, je dis ce que je pense ». Ce personnage va évidemment permettre un premier rapprochement, le premier d’une longue série, de Joan et Thaddeus. La complicité amoureuse de dessine de plus en plus et même si c’est classique, j’ai bien aimé la façon de faire de Eloisa James grâce à sa plume fluide et drôle. Et bien évidemment, le dénouement est ultra prévisible mais, je ne vais pas mentir, je ne lis pas de la romance historique pour être surprise par le dénouement 😁

Le petit bémol reste le « méchant » de l’histoire, il est juste grotesque et pathétique… Un duc qui se comporte comme un vrai gosse avec ses exigences. La famille Wilde est au début outrée par son arrivée et ses demandes mais elle rit rapidement de lui tellement il est ridicule. Thaddeus s’est trouvé là une famille de cœur qui n’hésite pas à le défendre. J’ai aussi apprécié la façon dont Joan essaie de résoudre le problème, elle a beaucoup d’imagination.

Une chouette lecture et une chouette série, je passe un très moment à chaque lecture d’un tome des Wilde. J’ignore s’il y aura d’autres tomes puisque les enfants restants sont encore très jeunes ou alors l’autrice fera faire un sacré saut dans le temps à la petite « grande » famille Wilde.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s