Une enquête de Veronica Speedwell – Tome 1 – Un étrange prélude – Deanna Raybourn

Londres, 1887. Maintenant que sa vieille tante est enterrée, Veronica Speedwell est libre de reprendre ses voyages pour une noble cause : la recherche scientifique, et, occasionnellement, un peu de batifolage amoureux.
Aussi habituée à chasser les papillons qu’à éconduire ses admirateurs, Veronica a l’intention de s’embarquer dans l’aventure d’une vie ! Mais le destin en décide autrement… Veronica doit bientôt se libérer d’une tentative d’enlèvement, avec l’aide inattendue d’un énigmatique baron allemand. Il la confie à l’un de ses amis, un naturaliste reclus et irascible nommé Stoker.
Lorsque le baron est assassiné sans avoir pu révéler ce qu’il savait du complot contre elle, Veronica, poursuivie par un assaillant insaisissable, est contrainte de former une alliance avec Stoker pour découvrir la vérité.

A force de voir la couverture et de lire des avis sur les blog littéraire, le premier tome de la série d’Une enquête de Veronica Speedweel s’est subtilement glissé dans ma PAL… Il faudrait un jour que je fasse un bilan de ma PAL, juste pour rire… ou pour pleurer 😅 Ce roman faisait parti de ma sélection sur le tag Vive les vacances, j’ai été ainsi obligée de la sortir de ma PAL pendant l’été. Je lis peu de cosy mystery, en réalité c’est un genre auquel je m’étais peu intéressée jusqu’à aujourd’hui et j’ai toujours du mal avec les récits écris à la première personne 🙂 Je découvre donc Deanna Raybourn, sa première série Lady Julia Grey n’est que partiellement disponible en France puisque seul le premier tome a été traduit. Espérons que Les Enquêtes de Veronica Speedweel ait assez de succès pour que les éditions Hauteville reprenne la série de Lady Julia Grey.

Devrais-je me sentir en danger ? Dans une prairie ? Vous voulez dire si les vaches fomentent quelque embuscade ? J’ai une grande expérience des bovins, ils préparent rarement ce type d’agression.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de roman, très british, et le titre est très bien trouvé, clairement, ce roman pose les bases de la série car il y a encore des questions qui restent en suspens à la fin. Veronica Speedwell est une chouette héroïne, féministe, indépendante, pétillante et séductrice. Lépidoptériste de talent, elle a pensé et élaboré sa tenue pour la chasse aux papillons. A la mort de sa tante, qui était sa dernière parente, elle pense repartir à l’aventure dans un nouveau pays du globe à la recherche de spécimens rares. Mais il semblerait que le destin en ait décidé autrement, Veronica échappe de peu à un enlèvement qu’elle considère comme opportuniste de la part de son ravisseur qui cambriolait la maison de sa tante, son sauveur pense autrement… Et voilà, Veronica laissé au bon soin de Stocker, un naturaliste grossier, torturé et taciturne qui cache bien des secrets. Et le duo Veronica/Stocker est certainement le point de ce roman, si les premiers instants sont compliqués, ils sont complémentaires et ils sont plus forts quand ils sont tous les deux. Et j’ai aimé voir Veronica titiller Stocker pour le mettre en rogne 😁

L’intrigue commence classiquement avec une sombre affaire de meurtre où Veronica et Stoker semblent les coupables idéals, il vaut leur falloir mettre en commun tout leur talent pour se sortir de cet épineux problème. Mais le meurtre n’est que le point de départ, puisque Veronica est la clé de cette affaire, j’avoue que c’est un tout petit peu simpliste comme intrigue et l’autrice prend son temps pour la développer. Je pourrais découper le roman est deux parties, une première où les deux héros se rencontrent et s’apprivoisent et une seconde où l’enquête avance enfin. L’autrice a fait le choix de se consacrer à la présentation et à la construction de ses personnages au détriment de l’intrigue, c’est un parti pris. Les lecteurs/lectrices adhèreront ou non au procédé.

J’ai beaucoup ma lecture, essentiellement grâce au duo Veronica/Stocker dont l’alchimie est indéniable. De plus, l’autrice a seulement effleuré le personnage de Stocker, beaucoup de questions le concernant ne trouvant pas de réponses dans ce roman. Certes, l’intrigue est quelque peu simpliste et convenue mais elle fait le travail. J’ai hâte de lire Une Affaire Périlleuse qui vient de faire une belle remontada dans ma PAL.

Note : 4 sur 5.

3 réflexions sur “Une enquête de Veronica Speedwell – Tome 1 – Un étrange prélude – Deanna Raybourn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s