Les Fripouilles – Tome 1 – Le Défi de Sophia – Renee Ann Miller

On ne se méfie jamais assez d’une femme contrariée. A fortiori quand il s’agit d’une ancienne maîtresse un peu dérangée. Pour l’avoir oublié, Hayden Milton, comte de Westfield, a reçu une balle dans la cuisse, ce qui, évidemment, n’a pas amélioré son caractère. Cloué au lit, il terrorise ses garde-malades qui démissionnent les uns après les autres. Jusqu’à l’arrivée de Sophia Camden. La jeune infirmière, aussi consciencieuse que têtue, lui annonce que rien ne l’empêchera de remplir sa mission. Hayden lui réplique : « Ma belle, je vais vous mener la vie tellement dure que vous ne tiendrez pas dix jours ! »

Pour gagner son pari, il est décidé à ne rien lui épargner. Mais la jolie brune a de la ressource…

Après la lecture de la trilogie de Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal, retour à de la romance historique… Ma PAL « romance historique » est tellement démentielle que je ne savais pas vraiment quel roman choisir et finalement, mon choix s’est porté sur une romance de Renee Ann Miller, que je ne connaissais pas, le résumé m’intriguait grandement. Le problème avec les résumés qui m’intriguent, c’est qu’en général je trouve l’intérêt du livre inversement proportionnel à celui du résumé 😅 Autant le dire tout de suite, ce roman ne m’a pas vraiment séduite. Beaucoup de développements étaient très convenus et sans réelles surprises.

Hayden Milton, comte de Westfiel, est l’archétype du héros de la romance historique, beau et riche, il collectionne les maîtresses. Autant dire que de se faire tirer dessus par l’une d’entre elle n’arrange pas son caractère. Il a tout de même quelques secrets qui auraient pu être intéressants, certains sont réellement intrigant même si je devine rapidement la vérité. J’ai aimé sa relation avec Celia, sa fille… Hayden a tout de même une jolie évolution tout au long du roman, la carapace se fissure petit à petit.

J’ai trouvé le personnage de Sophia plus séduisant, indépendante, son rêve est de devenir médecin à l’époque où seuls les hommes font des études. Elle est en avance sur son temps… Elle aussi cache bien des secrets, elle a été quelque peu malmenée par sa famille car pas assez anglaise et en garde un certain manque de confiance, là aussi, il y a des éléments que j’avais rapidement devinés. Mais, elle reste un personnage intéressant, et ce pari proposé par Hayden est une très belle occasion pour elle de faire avancer les choses pour les femmes dans la société, enfin si elle le gagne. Bref, indépendante, consciencieuse, forte et déterminée.

La romance entre Sophia et Hayden commence donc par une histoire de pari et bien souvent, cela ne peut que mal se finir. Ce sont deux forts caractères et, chacun y va de sa petite tactique pour faire plier l’autre. Quand il rentre de le jeu de la séduction, Hayden est juste odieux et détestable, il souffle tellement le chaud et le froid que la pauvre Sophia ne sait pas sur quel pied danser. Et son expérience avec la gente masculine ne l’a pas franchement aidé à avoir confiance en elle. Le développement de la romance est très classique et linéaire, bref, sans surprises. Et même les éléments perturbateurs n’ont pas réellement trouvé grâce à mes yeux.

La plume de l’autrice est relativement fluide mais j’ai été gênée par le choix de certains mots que je trouvais vulgaire, je ne sais pas si c’est le cas dans la VO ou si c’est juste la traduction. Je jetterai peut-être mon œil sur la suite, les amis d’Hayden qui sont présentés ont l’air intéressant.

Une lecture dispensable et sans surprise pour moi. Je ne peux pas être séduite à chaque fois 😅

Note : 2.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s