Les Enquêtes de Cormoran Strike – Tome 1 – L’Appel du Coucou – Robert Galbraith

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu envie de me replonger dans les enquêtes de Cormoran Strike, j’avais déjà lu L’Appel du Coucou au moment de sa sortie mais je n’avais pas pris le temps de lire les suivants. J’ai donc décidé de le relire avant de me lancer dans la lecture du 2ème tome, parce que je ne me souvenais absolument pas l’histoire 🤣 J’avais quelques souvenirs des personnages de Cormoran et de Robin, mais concernant l’intrigue, c’était le néant… Au moins, je ne me suis pas autospoilée 😅 Bon, je le reprécise au cas où, mais derrière Robert Galbraith se cache J.K. Rowling qui avait réussi à publier ce 1er tome ni vu ni connu, jusqu’à ce que le secret s’ébruite.

Et après cette relecture, ma première fut « Que c’est long ! » Trop long !!! Je suppose que c’est voulu, pour montrer qu’une enquête, c’est long, il faut démêler le vrai du faux et retrouver les éventuels témoins qui ont parfois la mémoire qui flanche. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire tant les descriptions étaient nombreuses (je ne suis pas passée loin du syndrome du Seigneur des Anneaux 😆), je n’ai aucun problème avec les descriptions mais quand elles alourdissent inutilement l’intrigue, j’ai un peu plus de mal. La multitude de personnages m’a donné quelques sueurs froides et pour une fois, j’ai eu bien des difficultés à émettre une hypothèse sur le coupable. Par contre, sans surprise, c’est bien écrit ! Il me semble que cela faisait moment que cela titillait J.K. Rowling d’écrire un roman policier alors elle s’est fait plaisir et cela se ressent à la lecture.

Les policiers du civil, Strike le savait par expérience, étaient le plus souvent obsédés par le mobile ; mais lui, en tant qu’enquêteur formé dans l’armée, pensait d’abord à l’opportunité.

Le point fort du livre, c’est son héros cabossé par la vie. C’est un personnage qui m’a beaucoup touché, avec un vécu qui a su s’en sortir malgré tout. Je trouve intéressant le fait qu’il soit amputé d’une jambe, l’autrice évite l’écueil du détective super héros, il est handicapé, il a une vie amoureuse de merde et n’a plus de logement. Et je ne peux pas nier que son duo avec Robin, sa secrétaire intérimaire, est vraiment chouette. J’aime beaucoup Robin, elle prend des initiatives et c’est parfois très drôle, elle se révèle au fil de l’enquête. Cormoran et Robin font un duo très complémentaire.

Cormoran se retrouve donc à enquêter sur le pseudo suicide d’une top modèle et ce monde de paillettes n’est que faux-semblant où tout le monde se tire dans les pattes, un vrai panier de crabes. Et autant dire que l’enquête n’ait pas aisé car c’est un milieu très fermé où Cormoran doit faire face à des témoins pas très loquaces et hautains. Au fil de son enquête, il déniche des témoignages et des indices qui avaient été ignorés par Scotland Yard, et il finit par résoudre cette affaire.

Non seulement, il se sentait gros, gras et en piteuse forme, mais ce surpoids exerçait une pression supplémentaire sur sa prothèse de jambe, cette jambe qu’il reposait maintenant sur la barre en cuivre au bas de la table. Strike marchait depuis peu avec une légère claudication, à cause du frottement provoqué par ces kilos en trop.   

J’ai pris plaisir à lire ce livre même si j’ai trouvé certains passages soporifiques, ou alors c’est la fatigue post covid qui parle 😅. Les interrogatoires des témoins sont clairement un gros point fort avec la personnalité de Cormoran Strike qui est un personnage complexe avec ses force et ses failles. Le dernier quart du livre est passionnant avec LA révélation, je ne m’attendais pas à ce dénouement, c’était alambiqué mais cela fonctionne.

Une chouette relecture, je me lancerai dans la lecture du tome 2 dans un futur proche 😀

Note : 4 sur 5.

3 réflexions sur “Les Enquêtes de Cormoran Strike – Tome 1 – L’Appel du Coucou – Robert Galbraith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s