Les Malory – Tome 1 – Lady Regina Ashton – Johanna Lindsey

Nicholas Eden, jeune homme qui collectionne les aventures, vient d’être abandonné par sa maîtresse Selena pour les beaux yeux de l’aîné des quatre frères Malory : Anthony. L’offense est insupportable et appelle réparation. À l’occasion d’un bal donné par son rival en l’honneur de sa nièce Regina Ashlon, Nicholas reconnaît le cabriolet de Selena et kidnappe la jeune femme, sous les yeux éberlués d’Anthony. Après une chevauchée débridée, le jeune don Juan s’apprête à savourer sa victoire en libérant sa maîtresse et, ô surprise, la femme qu’il découvre n’est pas Selena, mais une inconnue à la beauté bouleversante. Et si cette terrible méprise se révélait être la plus délicieuse des erreurs ?

A l’isolement pour 7 jours, j’ai beaucoup de temps à perdre cette semaine et comme je m’ennuie comme un rat mort, je pioche des lectures au hasard dans ma PAL… Enfin, des lectures qui ne demandent pas trop de neurones fonctionnels 😅 Et j’ai donc lu le premier tome des Malory de Johanna Lindsey et… Ben… Je n’ai pas franchement aimé, et pourtant, je suis en général bon public. Mais, là, je n’ai pas adhéré aux héros, c’est balot, et au style d’écriture, c’est dommage.

J’ai trouvé ce premier tome particulièrement brouillon, j’ai eu l’impression que l’autrice partait un petit peu dans tous les sens, la faute sûrement à la grande famille Malory dont elle essaie de présenter tous les membres. Il faut limite se munir d’un papier et d’un crayon pour établir la généalogie de la famille 🙄 Je trouve que d’avoir autant de personnages d’un coup, rend la lecture particulièrement indigeste. Après, les membres de la famille Malory me semble tous fort sympathique mais j’ai tout de même du mal à les trouver attachants. Personnellement, je préfère Les Wilde d’Eloisa James 🙂

D’un côté, il y a donc Regina, la nièce complètement pourrie gâtée qui mène ses oncles par le bout du nez sauf en ce qui concerne le choix d’un mari. Chaque prétendant a obtenu une fin de non recevoir, car il faut que tous les oncles soient d’accord, autant dire que c’est mission impossible. Je comprends parfaitement l’exaspération de Regina et son besoin d’aller prendre un peu l’air à la campagne car la tache est tellement ardue car elle est sur le point de laisser tomber. Les bals, les prétendants, elle a eu sa dose. J’ai eu beaucoup de mal avec Regina, alors oui, elle a beaucoup de répondant et ne se laisse que rarement marcher sur les pieds et ce qu’elle veut, elle l’obtient la plupart du temps. Je pensais qu’elle allait résister un peu plus à Nicholas mais que nenni ! Et quel dommage !
Et de l’autre côté, il y a Nicholas, qui collectionne les aventures et qui ne souhaite surtout pas se marier à cause de sa mère et du secret de sa naissance. Il est impulsif, agit avant de réfléchir et ça lui cause bien des problèmes et là, il se retrouve à devoir négocier avec les Malory après l’enlèvement malheureux de Regina. Et le résultat des négociations sont sans surprises comme la suite, en fait… Nicholas est perpétuellement en colère et la fuite est sa meilleure amie.
Alors oui, Regina et Nicholas ensemble, cela fait des étincelles, mais cela tourne inévitablement à la dispute et chacune de leur rencontre devient fatigante.

Je reproche aussi une fin trop facile avec une réconciliation rapide… Nicholas se faisait tout un pataquès du secret de sa naissance, et au final, la montagne accoucha d’une souris… La vérité se sait et pouf, tout est bien qui fini bien.

Un premier tome qui fait plouf, mais je vais tout de même laisser une chance au Malory et je lirai le tome 2.

Note : 2 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s