Cendres dans le vent – Kathleen E. Woodiwiss

La Nouvelle-Orléans est aux mains des Nordistes. Alaina, ravissante Sudiste, vient y chercher refuge après le massacre de sa famille. Ses dix-sept ans lui permettent de se faire passer pour un jeune garçon, et c’est sous le nom d’Al qu’elle est sauvée par un médecin yankee, Cole Latimer. Si la raison la pousse à le haïr, elle se sent troublée par cet homme courageux, qui ne voit en elle qu’un gamin frondeur. Puis, une nuit, Cole découvre la vraie Alaina qui lui révèlera le grand amour et dont le souvenir hantera ses rêves.

Je ne savais que choisir comme lecture dans la multitude de sorties du mois de Novembre, alors que j’ai une tonne de livres dans ma PAL 😅 Après moults hésitations, mon choix s’est porté sur Cendres dans le vent de Kathleen E. Woodiwiss, sûrement influencée par le petit « La bibliothèque idéale » apposé sur la couverture… Sérieusement, c’est le résumé qui m’a fait de l’œil, car bizarrement, je vois peu de romances historiques qui se déroulent aux Etats-Unis pendant la guerre de Sécession. Je trouve ça un peu dommage, car cela donne des aventures romanesques à la Roméo et Juliette, je me souviens d’une vieille série qui passait à la télé quand j’étais enfant « Nord et Sud » avec l’excellent Patrick Swayze, avec ma mère et ma sœur nous l’avions suivie avec assiduité 😆 Après, j’avoue que c’est un pan de l’histoire américaine que je connais très mal 😓 En commençant le livre, la première chose qui m’interpelle c’est la date de parution originale du roman… 1979… Le roman est aussi vieux que moi… Oui, je suis vieille 😏 En faisant quelques recherches sur l’autrice, il est annoncé qu’elle est considérée comme une pionnière de la romance moderne… Je ne vais pas mentir, un roman de 1979, j’avais un peu peur qu’il soit complètement daté style Barbara Cartland, mais heureusement, il n’en est rien 😁 Elle a peu écrit, une quinzaine de romans entre 1972 et 2007, année de son décès, elle prenait son temps pour écrire. Par contre, je n’ai pas pris mon temps pour lire Cendres dans le vent, j’ai littéralement dévoré le roman pourtant très dense (862 pages sur ma liseuse Kobo).

Vous vous en doutez, si j’ai dévoré le roman c’est que j’ai apprécié ma lecture 😀 J’avais franchement peur que le style soit désuet mais non, je l’ai trouvé très moderne et très proche de ce que l’on peut trouver actuellement. La guerre de Sécession donne un cadre dramatique qui n’est pas pour me déplaire même si j’ai parfois eu du mal à me repérer géographiquement dans les différentes batailles. Il s’agit d’une réédition, la première édition comportait deux tomes et il semble qu’elle ait été publiée dans les années 80. Ici, il s’agit d’un seul et unique tome et les 2 parties sont aisément reconnaissables tant l’ambiance est différente.

Alaina a tout perdu à cause de cette guerre, les Confédérés ne sont pas au mieux de leur forme et la vie dans les Etats du sud est compliquée. Elle décide donc de rejoindre la Nouvelle-Orléans et pour éviter tout problème, elle choisit de se déguiser en gamin des rues « Al » sauf, qu’au final, ce déguisement va lui apporter plus de problèmes qu’autre chose. Alaina est un personnage féminin intéressant, sur la première partie du roman, elle navigue entre ses deux personnalités et parfois elle se perd entre Al et Alaina, ce qui donne des situations assez cocasses. J’ai beaucoup aimé Alaina, elle est forte et reste fidèle à ses principes malgré l’adversité.

Elle rencontre rapidement le capitaine Cole Latimer qui va lui sauver la mise et même lui fournir un travail, et en ces temps difficile, elle ne peut pas vraiment refuser. Elle se retrouve donc, dans un hôpital Yankee, à récurer les différentes salles… Alors, qu’elle ne porte pas les Yankee dans son cœur, loin de là… Pour elle, c’est juste un uniforme bleu. Au fil des jours, elle se rend compte qu’il y a des hommes derrière l’uniforme avec des familles, elle ne va pas jusqu’à les aimer, faut pas abuser mais la guerre fait des orphelins des deux côtés.

Cole Latimer est un personnage torturé, je peut dire que rien ne lui aura été épargné tout au long du livre. J’ai parfois eu du mal avec certaines de ses réactions mais quand on recontextualise, elles prennent sens. Difficile de parler de Cole sans dévoiler des parties de l’histoire, et le spoil c’est le mal 😆 J’ai apprécié la relation développée en Cole et Al/Alaina, c’est piquant et mordant, si Cole peut parfois être en retenu, ce n’est pas la cas d’Alaina qui est souvent sans filtre.

Autour d’Alaina et de Cole gravitent un grand nombre de personnages secondaires qui ont tous un rôle plus ou moins important à jouer dans l’histoire. La principale étant Roberta, la cousine capricieuse et manipulatrice d’Alaina… Un personnage tout à fait détestable par son comportement, elle est prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut et n’hésite pas à écraser les plus faibles pour asseoir sa prétendue supériorité. Je trouve la galerie des personnages secondaires très intéressantes car très variés.

J’ai trouvé que l’autrice développait beaucoup d’intrigues dont certaines sont plutôt étonnantes, je pense à la dernière qui me semble un peu trop capillotractée avec une conclusion que je qualifierai de TGCM 🙆‍♀️ Mais oui, j’ai trouvé qu’il y avait parfois de trop grosses ficelles pour que cela soit crédibles… Néanmoins, la lecture reste fluide et les chapitres se lisent facilement et rapidement.

Avec Cendres dans le vent, Kathleen E. Woodiwiss propose une grande épopée romanesque addictive et moderne. J’ai apprécié ma lecture de la première à la dernière page malgré les petits défauts que j’ai pu trouvé. Un vrai coup de cœur 💕

Note : 5 sur 5.

Une réflexion sur “Cendres dans le vent – Kathleen E. Woodiwiss

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s