La Trilogie de Hurle – Tome 1 – Le Château de Hurle – Diana Wynne Jones

Au cœur de la contrée magique d’Ingarie, la jeune Sophie s’est résignée à un avenir morne dans sa petite chapellerie de quartier. Mais lorsqu’elle a le malheur d’offusquer la sorcière des Steppes, celle-ci lui dérobe 60 ans de sa vie, la laissant vieille et démunie. Cherchant désespérément un moyen de briser le sortilège, Sophie rejoindra alors l’équipe haute en couleur du grand mage Hurle. C’est au sein de son mystérieux château ambulant qu’elle se retrouvera à pactiser avec le malicieux démon de feu Calcifer. C’est une aventure extraordinaire à la recherche de sa jeunesse volée qui commence alors pour Sophie, prête à reprendre en main son destin…

J’ai découvert Le Château de Hurle grâce à l’adaptation magistrale de Hayao Miyazaki sortie en 2004. Encore aujourd’hui, Le Château Ambulant reste mon film préféré des studio Ghibli ❤ ❤ En général, je n’aime pas trop lire les livres après avoir vu les adaptations cinématographiques mais là, je ne pouvais pas résister à la tentation de retrouver Sophie et ses compagnons. Je m’étais donc procuré un exemplaire Pocket Jeunesse du roman qui était sorti en 2005, alors quand les éditions Ynnis ont annoncé une nouvelle édition avec une nouvelle traduction, j’ai sauté dessus et pourtant, il semblerait que je faisais partie des chanceuses qui possédait un exemplaire dans sa bibliothèque de ce roman devenu introuvable avec le temps ou alors à prix d’or en occasion. Et surtout Ynnis a annoncé la publication de la trilogie, ce qui tombait bien puisque le deuxième volume était introuvable et le troisième n’a jamais été publié en France. Donc, une excellente occasion pour moi de me replonger dans ce roman que j’ai déjà lu 3 fois 🙂 Quand on aime, on ne compte pas 😀

Et si j’ai autant aimé le film c’est sans nul doute parce que le roman est juste extraordinaire !!! Diana Wynne Jones est une vraie conteuse, imposant un univers unique et incroyable. Les personnages sont attachants tous autant qu’ils sont et je comprends pourquoi Miyazaki a choisi d’adapter ce livre car il y a beaucoup de matière et qui s’adapte parfaitement à l’univers qu’il développe au gré de ses films. Alors oui, si la trame principal reste plus ou moins identique, Miyazaki a su imposé sa patte pour rendre le film unique qui s’éloigne du livre et ce n’est pas pour me déplaire, bien au contraire. D’ordinaire, je ne suis pas une très grande amatrice de livres orientés fantasy mais l’originalité et l’écriture fluide m’ont permis de me plonger facilement dans la lecture.

Tout comme dans le film, les personnages de Sophie et de Hurle sont très amusants et attachants, entre le caractère de cochon de l’héroïne, Sophie, et l’égocentrisme de Hurle, on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Je me suis rapidement laisser embarquer par leurs aventures. Mon petit regret reste la sous-exploitation de Calcifer dans le roman, Miyazaki avait sans doute senti tout le potentiel de ce personnage pour lui donner un rôle plus central. Si j’ai trouvé palpitant de suivre les aventures de Sophie et de Hurle, j’ai cependant un petit bémol sur les émotions que j’ai pu ressentir en lisant le livre. Si les personnages sont attachants, il manque la toute petite étincelle que j’ai ressenti en voyant le film. Je sais que la romance entre Sophie et Hurle n’est pas forcément le point central du livre, mais j’avais été tellement sous leur charme sur grand écran que j’ai un peu regretté de ne pas retrouver ce sentiment en lisant le livre. 🙂 Mais même ce petit point négatif n’a pas suffit à avoir un coup de cœur pour le roman.

J’ai adoré ma relecture, je trouve que le livre et le film se complètent très bien puisque ce n’est pas une adaptation à la ligne 😀 Que cela soit avec le roman ou avec le film, j’ai ressenti des choses. L’univers développé par Diana Wynne Jones me charme toujours autant 🙂 Par contre, j’ai eu l’impression que la traduction était un peu moins fluide que pour l’édition Pocket Jeunesse, après, ce n’est peut-être qu’une impression mais j’apprécie que la nouvelle traduction ait modifié les noms de certains personnages pour se rapprocher du film de Miyazaki. Après l’avoir relu, j’ai maintenant envie de revoir le film pour une énième fois, j’ai arrêté de compte 😆

Magique, envoûtant, enchanteur ! Un vrai coup de cœur !!! À lire et relire sans retenue et sans modération !

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s