Les Bow Street Runners – Tome 2 – L’Amant de Lady Sophia – Lisa Keyplas

Lady Sophia Sydney aurait inventé n’importe quoi pour approcher le juge Ross Cannon. Certes, l’homme est séduisant, mais ce n’est pas la bagatelle qui la tente. Ce qu’elle veut, c’est ruiner sa réputation, en faire la risée de Londres, bref : se venger. Habile et obstinée, Sophia parvient à se faire engager comme gouvernante et pénètre ainsi dans l’intimité de son ennemi. Veuf depuis plusieurs années, Ross est troublé par la présence de cette mystérieuse et ravissante jeune femme dans sa maison. Les courbes voluptueuses de son corps, la caresse de ses mains lorsqu’elles l’effleurent réveillent en lui un désir qu’il croyait définitivement éteint. Il sait qu’il joue avec le feu, mais il ne peut déjà plus reculer…

Et hop, à peine terminé le tome 1, Courtisane d’un soir, que j’ai trouvé fort sympathique que j’enchaine sur le tome 2 😀 Le personnage de Ross Cannon m’avait bien intrigué, alors j’étais curieuse de connaître son histoire. Et je dois avouer que j’ai préféré ce tome 2, l’histoire est un peu plus poussé et comme dans le tome 1, il y a un coup de théâtre mais contrairement au tome 1, je ne l’avais pas vu venir même si celui-ci est complètement « capillotracté, pas crédible, sorti de l’espace » mais je ne demande pas à ce type de roman d’être crédible, sinon, cela se saurait 😆

Contrairement au tome 1, l’autrice propose une héroïne féminine plus complexe, elle est forte, volontaire et franche. Son rapprochement avec Ross Cannon n’est pas anodin mais son désir de vengeance va rapidement se télescoper avec son désir tout court. Elle est tiraillée entre ce que son cerveau veut et ce que son cœur veut, et difficile de nier que c’est l’exact opposé. Mais elle essaie tant bien que mal de garder le cap pour mettre à exécution son plan, bon, je vais pas vous mentir, j’ai trouvé le plan un peu moisi surtout quand on apprend pourquoi Sophia veut se venger… Je vais dire dire que la vengeance n’est pas vraiment à la hauteur mais bon, je ne vais pas pinailler sur des détails scénaristiques.

Et finalement, Ross que tout le monde prend pour quelqu’un d’austère n’est pas si austère que cela. Alors oui, à la mort tragique de sa femme, il se noie littéralement sous le travail et ne sort plus en société, au point de se faire surnommé le « Moine de Bow Street ». Mais comme dit le proverbe, « l’habit ne fait pas le moine »… Au contact de Sophia, Ross va de nouveau ouvrir son cœur et il va se révéler comme quelqu’un de tendre, attentionné et passionné.

Evidemment pour Sophia, la mise en œuvre de sa vengeance va sérieusement se compliquer… Allez, un petit reproche, parce qu’il en faut bien de temps en temps… Peut-être que Sophia abandonne trop vite sa vengeance, elle semblait déterminé au début mais sûrement pas assez, je trouve ça un peu dommage. De même, je trouve un peu dommage que lorsque Ross apprend la vérité, il ne semble pas plus choqué que cela… Je sais pas moi, il pourrait lui en vouloir un tout petit peu.

Comme dans le tome 1, j’ai apprécié le plume de Lisa Keyplas, c’est fluide et la lecture est agréable. 🙂

Le dernier de tome de la trilogie est consacré à Nick Gentry qui est introduit dans ce tome, ce personnage donne une autre dimension au roman même si j’ai eu un peu de mal à adhérer au personnage de vaurien qui contrôle les rues. Il est l’exact opposé des gentlemen qui foisonnent dans les romances historiques. Le tome 3 est dans ma PAL, j’ai préféré lire d’autres titres avant 🙂

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s