La chronique des Bridgerton – Tome 3 & 4 – Julia Quinn

« La saison mondaine commence à peine que les mères ambitieuses et leurs filles sont déjà sur le pied de guerre. Qui attrapera dans ses filets l’un des rejetons de la famille Bridgerton, grande pourvoyeuse de beaux partis ? Une course d’obstacles s’annonce, d’autant que les ragots vont bon train. Ainsi, le fringant Benedict a beau clamer qu’il ne souhaite pas se marier, le bruit court qu’il a croisé le regard d’une éblouissante inconnue lors d’un bal masqué. Et alors, me direz-vous ? Et alors, la belle a disparu à minuit ! Ce qui ne la rend que plus désirable aux yeux du jeune Bridgerton… Et qu’en est-il du charmant Colin, enfin de retour de ses pérégrinations sur le Continent ? Il a beau caracoler en tête de liste des célibataires les plus prisés, s’il est en quête d’une fiancée, il le cache bien. Au grand dam d’une certaine débutante, qui pourrait bien voir là un défi à relever. Mais n’ayez crainte, chers lecteurs, votre dévouée chroniqueuse a plus d’un tour dans son sac lorsqu’il s’agit de donner un coup de pouce au destin. » Rubrique mondaine de lady Whistledown

Les tomes 1 et 2 m’avaient laissée un sentiment quelque peu mitigé une fois ma lecture terminée. Alors, j’étais en hésitation et je ne savais pas si j’allais lire les tomes 3 et 4… J’ai hésité mais pas trop longtemps non, car le résumé du tome 3 me plaisait beaucoup ^_^ Le tome 4 consacré à Colin m’intriguait aussi car c’est un personnage sympathique que j’aime bien. Du coup, j’étais curieuse et peut-être que la série se bonifie avec le temps comme le bon vin.

Tome 3 – Benedict

Bon, je le dis tout de suite, le personnage de Benedict ne m’avait pas franchement laissé un souvenir impérissable alors je n’avais pas franchement hâte de lire ses aventures mais ça, c’était avant de lire le résumé… Ce petit soupçon de Cendrillon me plait beaucoup, et je ne suis pas contre une petite relecture moderne de ce conte archi connu de Charles Perrault.

Sophie est une « bâtarde » qui a la mort de son père se fait exploiter et voler son héritage par sa vilaine belle-mère. Malgré tout, elle arrive à s’incruster dans un bal masqué et elle fait tourner la tête de ce cher Benedict. Malheureusement, la vil marâtre découvre le pot aux roses et met Sophie à la porte. Déjà, Sophie est une héroïne plus intéressante que les précédentes par son parcours et les diverses difficultés qu’elle rencontre. Je pourrais lui reprocher certains de ses choix et sa difficulté à accepter les mains tendues. Tout le monde se rend compte qu’elle cache quelque chose mais au lieu de tout raconter, elle préfère se taire au risque de tout perdre.

Benedict est au final plus intéressant que je ne l’aurais pensé, il est drôle et taquin avec sa famille… Et il essaie d’aider Sophie au mieux quand celle-ci en a besoin. Ils sont tous les deux conscients que la différence de rang est problématique et je pense que c’est pour cela qu’ils ont du mal à s’avouer les choses et à se dire la vérité. Alors quand Benedict découvre réellement qui est Sophie, il ne réagit pas très bien surtout qu’elle avait eu moultes occasions de lui dire.

Mais comme dans Cendrillon, tout est bien qui fini bien. J’ai beaucoup aimé Violet dans ce tome. Une lecture feel good que j’ai préféré au tome 1 & 2.

Note : 4 sur 5.

Tome 4 – Colin

Après Benedict, c’est au tour de Colin d’être mis en avant… Et même avant de commencer ma lecture, je ne peux nier le capital sympathie qu’il dégage depuis le premier tome. Colin est un voyage, il va et vient au gré de ses humeurs et de ses envies. Et il n’a pas l’air d’avoir d’envie de poser définitivement ses valises à Londres. C’est un personnage toujours de bonne humeur ou presque, enfin, cela change des personnages taciturnes et ténébreux… Colin est plutôt solaire…

En face de lui, se trouve Pénélope, elle est vive et intelligente… Ils se connaissent depuis l’enfance et elle éperdument amoureuse de Colin… Elle enchaîne les saisons et assume son statut de « vieille fille » au fil des pages… Je les trouve mignons et drôles tous les deux. Alors quand ils se retrouvent à enquêter sur la fameuse Lady Whistledown, le rapprochement est plus ou moins inévitable. Ce n’est pas vraiment une romance passionnée mais elle se construit petit à petit à fil des rencontres et des dialogues. Colin ouvre son cœur et je suis ravie de voir que les sentiments de Penelope soient partagés.

Quand à l’intrigue de Lady Whistledown, même si son identité n’est pas vraiment une surprise, je suis tout de même un poil déçue et je trouve dommage de l’avoir dévoilée si tôt alors qu’il reste encore 4 romans derrière. Sa plume et ses commentaires truculents sur la bonne société londonienne vont me manquer.

Tout comme pour le tome 3, j’ai trouvé que c’était une lecture feel good.

Note : 4 sur 5.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s