La chronique des Bridgerton – Tome 1 & 2 – Julia Quinn

« Très chers lecteurs, quelle saison ! Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé. Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi. Hélas, l’élue a une sœur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte. Cela nous promet bien des péripéties. Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer ! » Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1813

Alors, alors, je vais être honnête dès le départ, il y a des années que je ne lis plus de romances historiques, ma dernière lecture doit remonter au siècle dernier avec un bon vieux Harlequin. Et depuis, plus rien… De la romance contemporaine oui, mais de la romance historique non… Je ne sais pas pourquoi mais j’ai probablement garder cette image très désuète de ce type de roman que je trouvais trop connoté Barbara Cartland. Si j’ai plongé tête la première dans la romance historique, c’est à cause de ce vil et fourbe de Netflix ^_^ J’avoue aussi qu’au départ, je ne voulais pas regarder Les Chroniques des Bridgerton, quand tout le monde en parle beaucoup, ça me coupe l’envie de regarder… Finalement, j’ai cédé et j’ai fini par lire le livre pour me faire une idée des différences qu’il pouvait y avoir entre la série et le livre.

J’ai donc profité de la nouvelle version des éditions J’ai Lu qui compile deux tomes en un seul. Le premier reprend donc les livres Daphné et le Duc et Anthony. C’est cool, je vais me faire spoiler la saison 2 avant son tournage ^_^’ Et sinon, je dois dire que les romances historiques ont bien été dépoussiérées depuis le siècle dernier, une bonne surprise de ce côté-là. Pour le reste, j’ai globalement apprécié ma lecture même si je me suis trouvé face à des personnages peu attachants et quelques maladresses scénaristiques.

Tome 1 – Daphné et le Duc

Après avoir vu la série Netflix, je connaissais déjà l’histoire et personnellement, je n’aime pas voir les films/séries avant d’avoir lu les livres… Je n’aime pas connaître la fin des livres quand je lis la première page. Mais il y a tout de même pas mal de différences entre le livre et la série, donc certains choix scénaristiques qui me laisse un poil dubitative mais là n’est pas le sujet.

Même en connaissant l’histoire, la lecture est fluide par contre, j’ai eu du mal avec les caractères de Daphné et de Simon (comme dans la série), je ne sais pas pourquoi mais j’ai vraiment eu du mal à m’attacher à ces deux personnages.

Simon est colérique, odieux et borné, s’enlisant dans ses croyances stupides qui le pousse à mentir à Daphné concernant sa supposé stérilité. Il était évident qu’en débutant un mariage sur un mensonge, Daphné allait mal le prendre et surtout mal réagir. Simon était un poil naïf de penser que son mensonge allait passer inaperçu. Je pourrais imputer la réaction de Daphné à son inexpérience et à son jeune âge, mais il n’empêche qu’elle était mal venue. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas vraiment adhéré à ce personnage que j’ai trouvé capricieux et manipulateur. Et évidemment, personne pour faire comprendre à Daphné que ce qu’elle a fait est mal… Autre temps, autre mœurs… Daphné devient un peu plus intéressante quand elle essaie de faire comprendre à Simon que même mort, c’est son père qui lui dicte sa vie et qu’il n’est pas heureux.

Par contre, j’ai beaucoup aimé les potins de Lady Whistledown au début de chaque chapitre.

Je n’ai pas vraiment adhéré à cette 1ère partie à cause des personnages principaux que je n’ai pas trouvé attachants, ils étaient plutôt agachiants. En espérant que la 2ème partie sur Anthony soit plus intéressante.

Note : 2.5 sur 5.

Tome 2 : Anthony

Il est maintenant temps de s’attaquer à le seconde partie du livre dédiée à Anthony, l’aîné de la fratrie et héritier du titre.

J’ai déjà un peu plus adhéré à cette partie, Anthony est lui aussi en proie à ses démons et il pense qu’il va mourir jeune comme son père qui est mort suite à une banale piqûre d’abeille… Autre temps, autre croyance… Le choc anaphylactique n’est pas encore connu. Alors quand il décide qu’il est enfin temps de se marier, c’est Londres qui s’agite et surtout les débutantes. Dans la série Netflix, j’ai trouvé Anthony fade et superficiel… Là, c’est différent, il doute, mais il est aussi attentionné et prévenant. Il jette son dévolu sur le « joyau » de la saison, Edwina Sheffield… Mais il y a un hic et ce hic s’appelle Katharine Sheffield, la grande sœur qui estime Anthony indigne de sa sœur.

Deux personnages aux caractères bien trempés donnent des dialogues savoureux. C’est parfois drôle, parfois piquant, parfois tendre… J’ai trouvé truculent que le destin d’Anthony soit scellé par sa plus grande peur… Une toute petite abeille qui fait tout basculer pour le meilleur et pour le pire.

J’ai préféré cette deuxième partie, il y a toujours des maladresses mais les deux protagonistes étaient largement moins détestables. J’ai apprécié aussi qu’on découvre de plus en plus la famille Bridgerton, Colin est taquin et j’ai bien envie de découvrir son histoire. Et les petits potins mondains de Lady Wisthledown sont toujours un plaisir à lire.

Note : 3.5 sur 5.
Publicité

Une réflexion sur “La chronique des Bridgerton – Tome 1 & 2 – Julia Quinn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s